IVF

Chasing Dreams

L’Artère Thyroidea Ima: Un Vaisseau Collatéral Inhabituel

Rapport de cas

Au milieu de 1963, un électricien de 35 ans qui souffrait de maux de tête depuis de nombreuses années a eu un épisode soudain inexpliqué d’inconscience dont il s’est rétabli assez rapidement. Il a eu un autre épisode soudain d’inconscience en juin 1965 et à sa guérison, il s’est plaint de douleurs à un œil. Lors de son admission à l’hôpital, l’angiographie carotidienne a mis en évidence un anévrisme à la jonction des artères cérébrales antérieures et communicantes antérieures du côté droit. L’angiographie de la carotide gauche n’a montré que la circulation cérébrale moyenne gauche. Une pince de Selverstone a été appliquée sur l’artère carotide commune droite et s’est progressivement occultée. Les maux de tête persistaient, cependant, et un bruit se faisait entendre au-dessus du cou. Au début de septembre 1965, l’artère carotide a de nouveau été exposée et une angiographie chirurgicale a révélé une fermeture incomplète de la pince. L’artère a ensuite été obstruée par une ligature placée sous la pince, et le bruit a disparu.

En novembre 1966, une angiographie de suivi a montré la persistance de l’anévrisme. Aucun traitement n’a été effectué à cette époque, mais en juin 1967, le patient a été admis à l’hôpital pour une réévaluation et un traitement.

Aucun signe neurologique anormal n’était présent à l’examen. Deux jours après l’admission, l’arc aortique a été cathétérisé à la suite d’une ponction fémorale. Des injections sélectionnées ont été faites dans les artères carotides innominées, à la fois vertébrales et carotides gauches. Le moignon de l’artère carotide droite a également été cathétérisé. L’anévrisme, mesurant 17 × 9 × 6 mm, a été identifié dans la région de l’artère communicante antérieure et s’est rempli à partir de l’artère vertébrale droite par passage antérograde de produit de contraste à travers l’artère communicante postérieure et également par opacification de l’artère carotide interne droite via l’anastomose occipitovertébrale (Fig. 1). L’anévrisme a également été opacifié par une anastomose entre l’artère thyroidea ima et l’artère thyroïdienne supérieure, suivie d’une opacification rétrograde de l’artère carotide externe, puis d’un remplissage de l’artère carotide interne (Fig. 2). Ni les injections de la colonne vertébrale gauche ni de l’artère carotide gauche n’ont démontré l’anévrisme. L’anévrisme a été recouvert de résine plastique et le patient a été libéré.

Discussion

Nous pensons que l’artère collatérale représente une artère thyroidea ima. Selon Adachi (cité par Blum, 1) toute artère thyroïdienne provenant de l’arcade de l’aorte, de l’artère innominée, de la carotide commune droite ou de l’artère mammaire interne est une artère thyroidea ima. Adachi a soutenu que l’artère ne provient jamais du côté gauche, mais Gruber (cité par Blum) a décrit en 1872 une artère thyroidea ima provenant du côté gauche chez un garçon de 12 ans.

L’incidence de l’artère thyroidea ima chez les personnes normales a été évaluée dans les livres d’anatomie comme étant de 4 à 10% (5).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.